Pourquoi refuse-t-il de respecter mes demandes?

De plus en plus, nous rencontrons des jeunes autant sur les terrains de sports, que dans nos salles de classes qui sont facilement distraits et, vu leur incapacité à se concentrer sur une seule chose à la fois, ils mènent rarement à terme les activités qu’ils entreprennent. De plus, ils peuvent présenter des difficultés d’impulsivité et d’hyperactivité. Lorsque ces principaux symptômes se manifestent de façon disproportionnée pour leur âge et depuis une durée de temps appréciable et qu’il y a  répercussion sur les apprentissages, il est justifié de vérifier l’hypothèse d’un trouble de l’attention accompagné ou non d’hyperactivité. Cependant ne pas suivre les consignes n’est pas nécessairement indicatif d’un trouble d’attention. On se doit dans un premier temps de s’assurer que notre demande soit bien formulée. Il s’agit ici de parler de notre responsabilité d’éducateur, de parent, d’entraîneur et non pas d’un déficit que pourrait avoir l’enfant. Si tel est le cas, le parent décidera si son jeune utilisera tel ou tel moyen pour maximiser son attention et son comportement en général.

Voici quelques règles à suivre afin de donner efficacement une direction, une consigne. Souvent, en changeant seulement la façon de donner des directives à un enfant, on le rend plus collaborateur.

  1. Être sûr de vouloir être écouté jusqu’au bout. Ne donnez jamais de directives que vous n’avez pas l’intention de superviser jusqu’au bout. Quand vous faites une demande, assurez-vous qu’elle sera suivie d’une conséquence positive ou négative selon que le jeune aura obéi ou non, afin de montrer à l’enfant que la demande était sérieuse.
  2. Donner l’ordre simplement et directement sur un ton neutre. Ne formulez pas votre demande comme une question ou une faveur. L’ordre doit être donné sur un ton ferme pour montrer au jeune que vous êtes sérieux.
  3. Donnez une directive à la fois. La plupart des jeunes ne sont capables de suivre qu’une ou deux directives à la fois. Si la tâche que vous demandez est compliquée, divisez cette tâche en plusieurs étapes et ne demandez au jeune de la faire une étape à la fois.
  4. Être sûr que le jeune prête attention à ce qui lui est dit. Assurez-vous que le jeune vous regarde et vous écoute pendant que vous lui donnez la directive. Demandez lui de répéter ce que vous venez de dire. Vous pourrez ensuite lui demander de la répéter dans ses mots. Vous vérifierez ainsi sa compréhension.
  5. Éliminer, si possible, toute distraction avant de donner une directive. Ne donnez pas de directive à un jeune lorsqu’il n’est pas disponible, qu’il fait autre chose. Demandez-lui d’abord d’interrompre pour un moment son activité et donnez votre directive lorsque les distractions possibles sont éliminées.

 

  1. Faire des descriptions de tâches. Quand le jeune est assez vieux pour avoir des responsabilités à la maison, sur un terrain, en classe, il peut être utile de décrire les tâches à exécuter étape par étape. On peut également y indiquer le moment et la façon de les exécuter correctement.

 

Brièvement, pensez au modèle suivant : A : attention, M : mémoire, C : compréhension et C : comportement. Au besoin, vous répétez la démarche tout en considérant des renforcements après chacune des étapes.

 

Pierre-Paul Roy

V.P. Opérations, ARFLL

Psychologue

 

Commanditaires

Évolution Physiothérapie

Social

Météo

Dernières nouvelles

Classement

Rang
Équipe
PJ
V
D
DP
DT
N
PTS
PTS B
1
teamLogo
Wildcats Centre
0 0 0 0 0 0 0 0
1
teamLogo
Wildcats Est
0 0 0 0 0 0 0 0
1
teamLogo
Wildcats Nord
0 0 0 0 0 0 0 0
1
teamLogo
Wildcats Ouest
0 0 0 0 0 0 0 0
1
teamLogo
Wildcats Sud
0 0 0 0 0 0 0 0

Commanditaires

Promovoir
Jordal
Riddell